Archives Mensuelles: mai 2013

GIPI – FORTI TOU.

Tous de noir et orange vêtus, c’est bien ça leur charme.

Et en plus, ils gagnent, et sont rasés de près.

Non, ce ne sont pas QUE des pros.

Non, ils n’ont pas les chevilles qui enflent.

A Porquerolles, ça s’est passé comme ça :

Et pour les 100 miles de Grimaud : Onboard Reporter sur la Fusée, bientôt à l’écran.

Avec comme phrase de fin « see you soon, portez-vous bien »,

M.

Publicités

SNIM, Semaine de Porquerolles, GP 42′ : à la quête du sommeil perdu.

Quête de sommeil, quête de repos : nouveau crédo (et qui l’eût cru!). Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas, tant dans l’exercice professionnel « à terre » que dans le boulot derrière la caméra et devant l’ordinateur. Non, ça ne chôme pas, loin de là.

Mission Massilia effectuée, 15 jours plus tard : re-belote, la SNIM. Les choses sérieuses ont commencé avec une information lastminute.com , à savoir : « Nautical Channel va faire un 12 minutes spécial SNIM : on va leur fournir les images, leur job-list est imprimée, y’a plus qu’à ».

Ce qui n’était FRANCHEMENT pas prévu.
Après 3 jours et demi de Zodiac avec notre ami Fred Martinez, Pierik Jeannoutot et Remi Halegua (et même Brice Savignat, le retour!) suivie d’une manche sur le bateau des calanques « Régates en Vue », la semaine suivante aura été rythmée d’importations, uploads, OURS, bout-à-bout, pour arriver à un total de 45 minutes pour 6 journées + by night. Autant dire que la sortie du VRAI film de la SNIM était plus qu’attendue par la communauté des Sailors of Marseille, et qu’il a fallu trouver les « mots », ou « maux » pour faire comprendre que Bord**#!, le retard n’était pas vraiment de ma faute.
Toujours est-il que ce film est bien sorti 3 semaines plus tard, dans les règles de l’art.

Précisons tout de même que l’UNCL avait eu le luxe de recevoir les films journaliers de la régate, que vous pouvez également retrouver ici.
http://www.uncl.com/48eme-Snim-un-succes-malgre-les.html

Suite à ça, nouvel épisode de la Saga du GP Team Vision Future. Dur dur de combler encore ce foutu retard. Alors, Mister Martinus Keruzorus a, de ses contrées lointaines, pris la vachette par les cornes, et réalisé « à sa sauce » une version bien byzantine. Coïncidence ou pas, c’est « Midnight City » d’M83 qui remporte le morceau audio, à 1000 kms de distance.

Et paf, on arrive début Mai. Le premier pont arrive, le téléphone sonne sans arrêt au travail et boum : libération, le 8 Mai, Porquerolles, le soleil, les copains, bienvenue à Galaswinga, darladila-dada. C’est en 55 pieds Motor Yacht que nous arrivons de La Grande Motte à Porquerolles.

Un remix de « La Vérité Si J’Mens » à l’arrivée : « Oh Patrick! »

patrick abitbol

Le désastre pétoleux s’installe  cependant pour mon premier jour de « tournage », ce qui n’arrange pas mes affaires, vu que bien sûr le train quittait le quai de Hyères à 15h45 pétantes pour s’offrir Montpellier en destination finale, terminus tout le monde descend.

Et oui, le 10 Mai, certains travaillent. Dont ma pomme. Il faut partir après la manche. Une deuxième aura sûrement lieu, n’y pensons pas.

Un sentiment d’abandon de famille. Une bière dans le train pour remonter les ardeurs, minimum vital.

Le lendemain, après seulement 5 heures de boulot, mon chauffeur particulier Sir Hervé Graulières me dépose en moto à La Grande Motte pour récupérer le char d’assaut à la marque commençant par « Vol », finissant par « Vo », et direction La Tour Fondue pour une dernière navette à 18h.

Là, arrivée sur The Island. Voiles déchirées. Coques défoncées pour certaines. Navigants à la bière, l’oeil vide. Rouges, les mecs, évidemment. Ah, y’a eu de l’air. Et Dieu merci, l’air est resté durant les deux jours suivants. Pour 1 côtier et une banane. Pour Geranium Killer tractant un kite-surfer sur le bord de reaching (pas d’images, malheureusement). Pour les 23 kts de Near Miss. Pour les blessés divers. Pour l’homme à la mer (oh, ça va, 5 minutes!). Pour le babouinage de « No Limit ». En gros, pour toute cette péripétie, qui donne une grande envie de faire comme dans Seahorse International Sailing une version « Sailor of the Month », mais en « Movie of the Month ». Nom de Diou, après 15 jours de nuits écourtées et de lutte avec Monsieur le MacBook, il est bien là, le divin enfant.

Dans la saga « L’oubli du Mois »…

Petit tour sur Zulu, JPK 10.10, Vainqueur IRC 4 sur la SNIM. Les gars, toutes mes excuses pour le retard…

Bye!

M.