Archives Mensuelles: avril 2014

MASQUE & TUBA – SOUS L’EAU, MAIS STILL ALIVE.

Lors de notre dernière entrevue, cher public, nous étions rendus au clip de Mygarcette, pour notre gentille Dominique Henry et ses petits bracelets moutik. (www.mygarcette.com)

Quelques jours après le tournage (assisté par Augustin Coste pour ne pas le citer), le clip a vu le jour, « light, smooth, fresh » pour la promotion du petit bijoujou.

Le voici donc à l’écran :

Passons aux choses sérieuse : LA DER DES DER du Challenge Intergalactique de Marseille.

Quoi de plus normal que d’immortaliser cette finale de Championnat Marseillais, avec tous les copains bateau, déjà, et un bon nombre de yachts sur l’eau. Accompagnée de Christophe Herbin et Pierick Jeannoutot, nous arpentons la rade en long, en large et en travers pour suivre nos compères à bateaux à voile.

Mais tout ceci, vous le saviez déjà (ref : ancien chapitre « Récits épiques d’un Port qui pique »). Seulement, il manquait la vidéo. Celle du Samedi, évidemment. Pour ceux et celles qui se disent « Evidemment, le dimanche, elle était Hors Service » : c’est pas faux. On ne va pas radoter, le temps nous est compté sur ce billet, voici donc la dernière production du Championnat Hivernal de Marseille, ‘con.

Un peu d’humour ne fait jamais de mal !

Le temps de reprendre les esprits le Lundi suivant après une soirée du Dimanche on ne peut plus hilarante et pleine de rebondissements dans La Cour des Miracles, il fut pour moi obligatoire de marquer d’une pierre blanche ce final dominical qui a le luxe d’avoir, elle aussi, son petit best of.

Note artistique 8/10 pour le très agréable Thomas Reculle (acteur majeur dans ce court métrage).

Arrêtons les sottises, achèvement de la Banque Images des loustics des#30 Corsaires dès le Lundi matin (qui au passage sont au top niveau niveau classement actuel de La Transat AG2R, avec nos bons Kito et Gwen), direction la Bretonnie natale, plus précisément la Trinité/Mer pour filmer les fusées Morbihannaises, « les pelles à feu » – « les engins de plage » (© Louis Heckly) : Les MACH 6.5, pour faire court.

Nos compères de la SNCF n’ayant rien trouvé de mieux que de me faire passer par la Capitale pour rejoindre le pays des galettes, arrivée à La Trinité/Mer. Là, coïncidence ou pas, nous nous retrouvons bien sûr avec notre Manu Guédon France 1.0, Alexia Barrier (avec une note artistique de 9,8/10) et le meilleur pour la fin : notre merveilleux, l’unique, le redoutable Louis Heckly dans toute sa splendeur. Epargnons-nous les retrouvailles au Carré si bien connu, le lendemain c’était régate. Oui, mais non : 30 nds de vent arrivent, et seuls les gros culs sortent pour affronter les éléments. Un Longtze retourne à la case départ après un démâtage, les 40 pieds reviennent avec spi twistés dans le génois kevlar autour de l’étai. Beyrouth dans les drisses, et j’en passe.
La classe des Mach ayant refusé de sortir et pour cause, c’est l’occasion pour la clique de finir les préparatifs pour le lendemain, de se reposer pour certain, de cuver pour d’autres, bref nous trouvons tous nos occupations sans aucun problème.

Et le Dimanche : YOUPI , Y’A REGATE !

Ornée de mon ex-reflex (paix à son âme, on en parle après) et pilotée par notre bon Rico Rousseau (www.veloximages.com), nous suivons comme possible les Mach partant avec les IRC 4. Difficile de les suivre un par un, conditions musclées, mais au final, le clip des « Mach à potes » (© Louis Heckly, encore une fois!) voit le jour pour le plaisir des amateurs de ce sportboat qui envoie vraiment du pâté de compet’. Surtout quand c’est mon frère qui gagne!

Retour ferroviaire dans le Soooude, on commence à dépiauter les rushs. Y’a du taf. Mais il faut se presser le cocotier, car 3 jours plus tard, c’est le fameux Séminaire aux Saintes-Maries de la Mer, sur 1 jour et demi, et SURTOUT : LA HYERES TWIN RACE , 1er évènement du Championnat Double Méditerranée à la vidéo de notre belle UNCL.

Les séminaires d’entreprise, c’est comme les Fraises Tagada : plus on en mange, moins on les apprécie (?). Restons neutres, pas de mur des lamentations dans ce billet, mais disons que la formule s’écarte trop de ma spécialisation dans le Yachtimse et le bateau à voile. Moi, j’dis ça …

Hyères n’a pas changé : son IYCH, son Saxe, sa météo, notre Nathalie Péberel

Et c’est avec joie que Richard Sautieux et moi-même prenons la direction du Tocco pour nous restaurer. Tardivement, certes. Après une première journée annulée (33 nds sur zone) et un bon dîner apéro-biéro sympatoche au Saxe, nous retrouvons le lendemain nos doubles-couples-copains sur leur monture respective.

Et quelques temps plus tard, après un retour routier avec Laurent Camprubi (vainqueur de la course, au passage, moi j’dis ça…), le film de la Twin Race sort , et ça donne quelque chose comme ça :

« Tout ça, c’était avant le drame, bien entendu. »(© Franck Dubosc)

Ce récit s’annonce comme étant une affaire simple, ordonnée de A à Z, sans complications, route pêche sardine …  Mais non. Vous commencez à me connaitre, public. Et la palme de « Je veux être partout mais j’ai pas le temps », c’est un peu bibi aussi.

L’arrivée de la Massilia CUP n’a pas arrangé les affaires. Comme d’hab’, sur l’eau tous les jours, filmer les coulisses, beaucoup de rigolades, tout plein de joie, tout plein de bons contacts. Un suivi/rasage de près des courses du groupe IRC évidemment, de la banane, des côtiers, de l’air, du soleil, de la pétole, de tout.

Après 3 jours de prises de vue et ENFIN rentrée à la Case Marseillaise après encore une fois une fin dominicale d’une grande qualité : le drame, le décès de mon Reflex qui a aussi endommagé le circuit des neurones. Filmant sur le semi-rigide du Jury (avec un grand plaisir humain de retrouver les adorables Axelle et Hélène), une vague de trop, et plus d’écran de contrôle. Nada. Hors service. Retour illico de Marseille à Montpellier pour racheter la Bête. Toute neuve, toute belle, prête à l’emploi. Reste plus que le portefeuille à ouvrir. Aïe, ça fait mal.

  • Bonne nouvelle : le film de la Massilia Cup sortira dès le début de semaine prochaine pour l’UNCL.
  • Le film du Séminaire est prêt à être diffusé aux intéressés.
  • En prévision : la préparation à la SNIM et par la même le petit clip pour « Alizée », le XP 44 immatriculé SNMarseille.

Mais une grande nouvelle arrive, et une belle de chez belle :

– « ça vous dirait d’aller filmer la construction d’une plateforme pétrolière à Singapour le 24 Avril prochain, pour 5  jours ? » 

La Société SBM Offshore via l’agence TAMA Production (www.tamaproduction.fr) m’a désigné pour aller filmer les malaysiens sur leur bourrique à pétrole, départ le 24 Avril de Nice en Classe Business (HAHA!) et retour 5 jours plus tard. Un sacré jet-lag m’attend, c’est certain. Mais une jolie ligne sur le CV aussi.

Pendant que notre jeune Martin Kéru va s’envoyer en l’air avec Les Voiles de Saint Barth’ (en compagnie d’Amory Ross) et que bien évidemment une grande jalousie m’envahit (mais Grrrgglllb je ne dis rien, AAARRRGGG), je me concentre sur le prochain événement clef : LA SNIM, où je reverrais mes compères bien aimés, mes amis, mes amours, mes emmerdes.

Mais s’ils n’étaient pas là, je ne serais pas grand chose!

Rah non, je ne verserai pas de larmes!

Des bises à tous, respect et robustesse.

La bonne Mado.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités