Archives Mensuelles: août 2014

Allez, on va « Coweser » un peu.

Good Morning England!

Bon, y’en a du retard d’écriture.. Mais j’peux pas être au Bateau, au Moulin, à la Caméra et derrière le bazar! M’enfin dit..

  • Giraglia Rolex Cup achevée (voir le billet « Giraglia, sinon la pulpe, elle reste en bas »), ma pomme s’en est allée chatouiller le Solent, pour la célèbre régate « Cowes Dinard », embarquée sur le joli Foggy Dew, JPK 10.10 de notre bon Noël Racine.

Ce n’était pas une première sur cette course : en effet, quelques années passées, c’était sur l’A40 RC « Batistyl » que j’avais pu arpenter l’eau froide, les différents bonnets et glaçons normalement adaptés à la situation géographique et au climat local.

Mais cette année, que nenni! Un vrai temps de demoiselle, tee-shirt / short, la belle vie quoi.

Classement IRC 4 : la place du con, 4.

Sachant que l’adversaire direct, à savoir « Le Mac Do de Cherbourg », termine moins d’un mile devant nous, et s’adjuge une 3ème place OVERALL : LES BOULES.

D’ailleurs, en voici la preuve à l’image, beau temps belle mer, une arrivée française un peu plus brouillardeuse.

Sur ce joli JPK, était présent l’International Hubert Dereux, le numéro 1 de tous les temps.

Ses qualités de barreur se sont vues vérifiées, d’ailleurs, lors de cette régate.

Et en plus de filmer de mon côté, héhé, moi aussi, j’ai barré! Malzeltov!

On se rappellera longtemps du sprint des derniers miles pour faire la cuillère à un J109 (bateau de malheur, rating de voleur!), au largue serré, comme des balles, mémère au stick à bombarder.

Evidemment, c’est à ce moment là que la caméra n’a plus de batterie. ARRGG.

Tant pis, ça laissera de bons souvenirs à toute l’équipe, et ça me permet de gagner mon entrée pour la prochaine régate de bateaux à voile en Septembre, la « Cowes Cherbourg », sur ce même petit Foggy Dew.

10557637_1485827454990675_1924443234897324738_o

Et bien sûr : Cowesons de la fameuse Brewin Dolphin Commodore’s Cup, l’évènement intergalactique.

Bon, oui, j’ai fait un ramdam pas possip’ pour cette compétition, et ouais les gars, j’étais un peu payée pour ça, donc MERDE à ceux que ça a gonflé.

Photo du 19-07-14 à 17.19

Ici, on ne traitera pas du jour après jour, sinon mon billet deviendrait un testament.. On va coweser du global.

  • Tout d’abord : les Irlandais gagnent, et c’était, pour le coup, 100 fois mérité. Une semaine de compétition plus que parfaite pour cette nationalité à seulement 3 bateaux.

A terre, une Opening Ceremony et une Prize Giving de qualité, dress code costard / cravate /  chaussures en marbre pour les gentlemen, robe / brushing / parfum + / string pour les ladies.

Avoir la robe et le parfum étaient largement suffisant pour ma pomme.

félix2

 

Tous les Français étaient dispachés près du port, dans des baraques louées, pas trop loin non plus les unes des autres.

Evidemment, le QG de base était la maison de poupée de Dunkerque Plaisance, comme dirait notre bon Pito, « bin ouaiiis hein ».

  • Outre l’excellente prestation à terre de nos amis du 59, j’ai pu également avoir le luxe de prendre l’apéritif dinatoire chez les Teasers de Machine, équipiers du tout nouvel A13 .

10557090_10152629660019074_637072989761991672_o

Eric de Turckeim aux commandes, Gérald Véniard en sous-chef, Laurent Pagès en chief executing, sont pas mal les loustics.

Aussi, dîner avec nos bons amis de Goa sur invitation de Marc de Saint Denis (le Navigateur de l’équipe) et en compagnie de Vincent Borel – « Le Fils », (Goal’A40 RC de Jeune Prietz ),et pour une fois, notre drôlissime Benoit Charon. A souligner l’excellente prestation du Fils, justement, dans toute cette Commodore’s, aussi bien en parcours en baie qu’en offshore.

  • Ce fameux Goa qui termine 3ème OVERALL, derrière deux Ker 40, grand BRAVO!
  • Mais aussi rencontrer toutes les équipes françaises, qui n’avaient pas encore mis une tête sur mon nom, mais il y en avait peu! Ou vice-versa. Les Frenchies, en plus des Dunkerquois et des Rochelais : Beelzebuth 3 bien connu des services (Olivier Pesci), Pen Koent (Emmanuel Le Men), Codiam (Nicolas Loday), Motivé (Eric Basset), ChenApan (Cyrille Le Gloahec), Eleuthera (Jean-Philippe Cau, capitaine de flottille), Nutmeg IV (François Logogné), un peu moins MusiX, certes et Inis Mor (Bernard Gouy).

equipe france

 

A NOTER : UN REPORTAGE DE 30 MINUTES SPECIAL MENU BEST OF SORTIRA DANS LES PROCHAINES SEMAINES, VOIRE MEME PROCHAINS JOURS.

Alors que mon amour d’acolyte photographe Nathalie Colloud ( http://nathaliecolloud.fr ) s’occupait, elle, de tous ses Teasers de grosse Machine et uniquement d’eux, ce qui était déjà beaucoup, pour ma part c’était 12 canots à couvrir, pas plus pas moins. Il a fallu ravir tout le monde, zapper les moments de gloire des Irish, jubiler du sort des GBR Blue, bref, jongler comme possible.

10478188_1492376401002447_9107846981314690392_n

Durant toute la semaine orchestrée par deux parcours par jour (alors attention les gars, y’a banane et BANANE, dans le style 3 bouées, on est d’accord, mais « parcours » peut aussi dire mini-côtier, et évidemment, c’est dans les 10 minutes voire moins qu’on est au courant du choix). Dictée des bouées à l’appui (y’en a au moins 50 000 dans le Solent, ça tombe bien), c’est « Ocean One », the committee boat, qui prend toutes les décisions.

Comme annuler une manche en plein milieu, comme donner des points virtuels pour les passages de bouées d’offshore, non non, là, c’est du comité de compèt.

Un convoyage aller avec nos amis du Nord, un convoyage retour sur la Machine de luxe (Teasing Machine, pour ne pas les citer..), un convoyage de grande qualité, avec quand même un petit pincement au coeur de quitter cette ambiance insulaire, faite de rigolades déployées, de résultats français, de fort copinage, de sorties démesurées, de rencontres de qualité.

Pour le coup, l’A13, tout nouveau bateau de gris vêtu, aura vécu de sacrés baptêmes comme les 20nds sous spi, comme le premier ris dans la GV, la première drisse coupée ..

Tout ça a déjà été narré, je radote!

Non, je n’vais pas pleurer, le coup de « blues » est passé, il a mis le temps, mais il s’en est allé.

Classement individuel à voir ici : http://www.rorc.org/raceresults/2014/bdccovos.html

So, thank you, public, for having followed me through this Rosbeefo-Franco-Irish epic race.

Après une tendinite au bras gauche soignée par l’agréable Alexandre de Girval, une plaie de policheuse digne de mon frère Yann Sassy, et une angine blanche attrapée lors d’un fameux Trou du Finistiaire à la Voile, il est temps de se reposer un peu en vue de la course Offshore « Palerme-Monaco », en 40 pieds, c’est à dire 490 miles environ.

A tout’ bientôt, cher et tendre public.

Mado

 

18284_102124883290372_845330552_n

 

 

 

 

 

 

Publicités