Archives de Catégorie: News

« Shake Shake Shake … Shake your Booty »

Bonjour à toi, public. La dernière fois, nous en étions restés à (je cite) : Figaro, Diam 24 et IRC. 

Dans l’ordre ou le désordre, l’histoire s’est déroulée de la sorte.

On va quand même débuter avec le Figaro 2. Comme précédemment annoncé, Alexia et moi-même avions pris la décision de « mettre le paquet » au niveau communication audiovisuelle. Chose dite, chose faite. Tout d’abord, 1er film pour la « Figaro Golfe », course en Figaro 2 ralliant La Grande Motte à Marseille, en passant par Porquerolles, course qualificative pour le Championnat de France Elite et donc, par la même, pour la Solitaire du Figaro. Episode 2 nommé « L’OUVERTURE », après « LA RENCONTRE ».

Pour Alexia Sailing Team, ça s’est passé comme ça :

Par la suite, on continue dans la lancée, direction Les Sables d’Olonne pour la « Solo Maitre CoQ », où l’on pouvait voir se bagarrer plus de 30 Figaros, de Charlie Dalin à Martin Le Pape, de Damien Cloarec à Anthony Marchand .. Bref, encore des jolis noms.

Côté vidéo, on entame le 3ème épisode de la web-série : « LA FIDÉLITÉ ».

Pour ne pas perdre le fil de ce billet, persistons dans le Figaro toujours avec Alexia, et là, le film « final » (tournage d’un mois et montage qui va avec) : celui de la Solitaire URGO Le Figaro 2017. Ce serait mentir que de vous dire que tout s’est bien déroulé, comme initialement prévu. Cette Solitaire, la première pour moi « derrière l’objectif », a eu certes des bons côtés pour récupérer tous les jours en salle de presse des images, se créer un réseau au sein de l’équipe de prod (Sea Events), être aux premières loges de l’événement.

Mais de l’autre côté de la barrière, la réalité a été un peu moins joyeuse. La faute à qui, la faute à quoi, on ne le saura pas. Et puis même, c’est du passé maintenant. Toujours est-il que le film de la Solitaire est bien sorti, et qu’il a fait parler de lui. Super nouvelle !

Allez, passage du Figaro terminé.

Entamons un autre sujet : le Diam 24, et plus généralement, le Centre d’Entraînement de Méditerranée. Au programme ici : un clip entier sur tout un hiver d’entraînements passant par plein de supports. Qu’en y’en a plus, y’en a encore ! Clip réalisé en 10 jours de montage, des heures de tournage à en faire pâlir plus d’un, de la récupération d’images … Bien épaulée par notre Camille El Bèze!

Vous pouvez bien entendu regarder ou re-regarder cette vidéo en cliquant sur ce lien :

Un Hiver au CEM 2017

Voilà, dossier CEM : c’est fait !

Passons à l’IRC.

L’évènement tant attendu, côté IRC et côté local, c’était le Grand Prix de Palavas 2017, qui comptait pour le Championnat IRC UNCL Méditerranée. Une vingtaine de bateaux avaient répondu à l’appel, locaux, Marseillais, et d’ailleurs … Et de Dunkerque!

Jour de tramontane, mer plate ou presque, ça souffle … Mais la mer « si plate » pour les canots était tout simplement impossible à gérer pour ma pomme, avec un simple 45 chevaux derrière. Nous ne pouvions même pas suivre les bateaux au près niveau vitesse! Impossible donc, pour moi, de réaliser quoi que ce soit. De retour bredouille à la maison, et après discussion avec Pierre Carayon, « on oublie – on fera mieux la prochaine fois ». Bon.

  • Allez, next !

Direction la Massilia Cup, alors là on a eu de tout. Pas d’embarquement possible en zodiac (et oui, même avec la casquette PROPIRC, ça ne marche pas toujours .. Mais on s’en sort quand même bien!), du coup vidéos d’ambiance, récupération d’images embarquées, remise des prix … Tout est dit !

Au lieu de vous mettre les différents liens de chaque vidéo, je vous invite à devenir membre du Groupe Facebook PROPIRC – HuB, où vous pourrez à l’avenir voir toutes mes vidéos et toute l’actualité ou presque des courses IRC. Le lien, c’est ici, c’est tout chaud : PROPIRC HuB

  • A suivre : LA SNIM ! HAHA !

Quelle édition! Mistral TOUS – LES – JOURS, grand soleil TOUS – LES – JOURS, une super bagarre sur l’eau tous supports confondus, vraiment un grand moment. C’était mon retour au sein de La Nautique comme vidéaste, et franchement, juste du plaisir. Et apparemment, ça a été réciproque, c’est ça le meilleur !

Alors oui, vous remarquerez que certaine de mes musiques se ressemblent nettement, voire même se copient : la réponse à ça, c’est l’utilisation de l’outil http://www.shutterstock.com, qui permet d’acheter des musiques pour ne pas qu’elles soient bloquées par les divers réseaux sociaux vidéos, à savoir YouTube, Dailymotion, Vimeo, et surtout Facebook. Mais c’est promis, et c’est prévu, on va évoluer, et dans le bon sens.

  • NEXT ! Le Championnat d’Europe IRC à Marseille !

Le summum de la régate. Des équipages affutés, des bateaux superbes, un professionnalisme sur l’eau incroyable, des amateurs plus que ravis d’être là, non vraiment l’expérience a été royale. Ayant travaillé en sparring partner avec Readyprod (couple très gentil, lui au tournage elle au montage), j’ai pu trouver le côté un peu « décalé » que tu aimes tant, toi, public. Avec quelques anecdotes, les coulisses de l’évènement en somme. Donc pour le coup, il fallait s’occuper à la fois de l’IRC, mais aussi de Team Vision Future (et leur page FB, d’ailleurs, entretenue par mes soins – mais aussi par Mika & Tintin : Team Vision Future. )

  • Film de l’Européen sorti pour PROPIRC : je répète.

« Dixit PROPIRC : Bravo et merci Mado, championne d’Europe de la vidéo cool », mais MERCI A VOUS TOUS, TOUTES et TOUS, de me suivre dans mes aventures épiques des ports qui piquent! Je dois noter, tout de même, que mes tous derniers montages se sont vus légèrement « baclés » (dans le film de l’Européen, je ne mentionne à aucun moment les résultats de la remise des prix, même si on voit les équipiers sur le podium … Je ne mentionne pas non plus les classements généraux avec les points …  » alors que j’avais l’habitude de le faire. L’idée, pour les films PROPIRC, c’est la rapidité de publication. Plus la vidéo sort vite et bien, mieux c’est . Pour avoir l’exclusivité, naturellement ! C’est promis, les efforts seront faits.

  • Côté calendrier : dès le 4 Octobre, vol pour Licata, pour retrouver FREYJA, 40 pieds avec lequel nous allons courir la Middle Sea Race (YES !) avec un équipage de bons camarades. Je n’en dit pas plus, le patron l’annoncera en temps voulu. Il faudra préparer le bateau avec toutes les voiles qui vont avec, du nouvel accastillage, et blablabla pour partir le 13 Octobre en direction de Malte. Là bas, quelques jours pour préparer et se reposer, et le 21 Octobre, top départ, feu c’est parti. Retour à Paris prévu le 8 Novembre, et direction Le Havre pour la Finale Championnat de France IRC UNCL en J80, toujours à la vidéo. Donc en gros : dernière grosse prod = la Middle Sea, dernière grosse vidéo PROPIRC = Championnat de France. Et après … « le vent nous portera » … Mais je sens que 2018 se passera probablement plus en Italie (moi j’dis ça .. j’dis rien). Bref, nous verrons bien !

 

Pour le thème du moment, ça part de là :

Tendresse et chocolat, cher public !

A très bientôt

Mado

 

 

 

Publicités

Figaro / Diam 24 / IRC : what else ?

Le cri de joie du jour : YIHA!

Quelques news « vite fait » – avant que les affaires reprennent, et reprennent « sec »!

Alors voilà : qui dit Palavas dit aussi La Grande Motte. Et qui dit La Grande Motte dit C.E.M (Centre d’Entrainement Méditerranée, pour les novices).

Comme ça, en passant, une journée à 35nds dans la baie. Jusque là, tout va bien. Au chaud, à la maison, coup de téléphone « Coucou Mado c’est Alex (Alexia, évidemment!), on revient de nav’ avec Pierre (Quiroga), c’était la folie. On a pas mal d’images, t’aurais moyen de nous faire un montage? »

HAHA, mais bien sûr! Naturellement! Réception chaotique des images (par iPhone c’est toujours assez délicat), un wetransfer, un coup de dropbox, et quelques heures plus tard, le voici le voilà. « Et ça, c’est du miel de guêpe? Hein? » (© Romain Gabriel / Louis Heckly)

Et oui! « If you can’t rock’&’roll, don’t fuc**** come! » Normal! Vidéo vue exactement 916 fois sur la chaîne Viméo « Mado Sassy » (allez donc y jeter un oeil, comme ça en passant), 5254 vues sur la page pro « Say’Sea Prod – Madeleine Sassy », 13 partages … Et une victoire de canard, une! (enfin bon, comparé à l’exploit cinématographie de Pierre Quiroga en personne .. Autant vous dire que je suis loin, mais alors TRÈS LOIN du compte..)

Et puis, la consécration. On arrive dans du lourd, du très lourd. Comme disent nos amis anglais « Once upon a time » (« Il était une fois »). Une grande amitié, envers et contre tout. Deux pépettes au taquet. L’une pour aider l’autre. Les deux pour aboutir au summum. Le dépassement de soi en gros. Mais on est des meufs, du coup, petite touche de légèreté, de mystère. Comme le prouvent nos hashtags respectifs : #sexydemain pour l’une, #yeahbaby pour l’autre.

Là, inutile de vous parler du « nombre de likes » comme les d’jeunes, ni du nombre de vues et de partages .. Entre Sailing Yacht TV, Sailing Anarchy, SeaSailSurf, ScanVoile, la page de la Solitaire URGO Le Figaro, le réseau Facebook en général, le réseau Twitter … Pouah, record battu! Et ce n’est que le début!

Voilà, donc du coup, à chaque futur moment de nav’ pour Alexia, y’aura l’image avec. Autant vous dire que ça va tourner sur le web! Vous pourrez voir tous les futurs épisodes sur la chaine Youtube d’Alexia Barrier, sur Facebook, et grâce à notre bon Olivier Mariotti, sur Sailing Yacht TV. Et évidemment, sur ma page pro.

Sinon, tout va bien. Une petite banque images pour le Cercle Nautique de Palavas, comme ça, pour le plaisir des yeux.

16825843_1570280663000617_8640037677992794325_o

Et puis du coup, via le CEM, on prend la décision de créer un clip qui sortira vers le 15 Mars. Au programme ? Du Diam, du Figaro, un peu de Moth à foil, du Mini … Alléchant (et avec du drone, par notre sympatoche Robin Christol – http://www.robinchristol.com).

Voilà les nouvelles du front. Ah oui, et côté IRC, on débutera avec le Grand Prix de Palavas, à suivre la Massilia Cup, pour continuer avec la SNIM pour PROP-IRC. 

Ayé, j’ai fini! Sur ce, à très vite pour de nouvelles aventures, public.

Et pour l’humeur du jour, c’est par là :

Tcho!

Mado

C.N.Palavas : la rentrée des classes.

Montpelliéraine depuis plusieurs mois maintenant, c’est avec un immense plaisir que j’ai pu être nommée « vidéaste en chef » au Cercle Nautique de Palavas. Qui dit Palavas, dit « la classe ».

Et oui, quand y’en a plus, y’en a encore. Alors que tout était en stand-by pour 2017, tout s’est accéléré en ce début de saison, et j’en suis ravie. Mes remerciements pour cette confiance et cette chaleur humaine vont directement dans un premier temps à Pierre Carayonprésident du Cercle Nautique. Dans un second temps, et bien naturellement, à Paul Rivaspropriétaire de « Sloughi – Rivas Yachting », qui a gentiment parlé de moi au CNP, sachant que la saison 2017 allait commencer assez tard pour moi, il m’a mis le pied à l’étrier, et j’en suis fortement reconnaissante.

Alors, dans l’ordre : après la Saga des copains Rivas (et deux annulations de course, ndlr) c’est au tour de ma grande copine Alexia Barrier. Vous le savez, maintenant, qu’elle va participer à la Solitaire du Figaro? Et bien si! Première inscrite! Et ça, c’est VRAIMENT une bonne nouvelle. Son « hashtag » sur Facebook? #sexydemain. Entraînements intensifs au sein du CEM de la Grande Motte, CrossFit, boxe, projets futurs, « elle a tout d’une grande ».

Et pour « immortaliser » le moment de la mise à l’eau de son Figaro, j’étais derrière l’objectif, accompagnée de mon papa bis Hervé. Morceau choisi.

Après ça, découverte du calendrier IRC UNCL 2017 : bah dis donc, y’en a des régates! Mais cette année, c’est avec une approche différente que j’ai pu analyser tout ça. Déjà, on se concentre sur la Méditerranée, sauf demandes particulières et après réflexion logistique. Ensuite, fini les allers/retours SNCF forever. Plus question de vivre dans le train. Y’a un moment pour tout. Et déjà, les bonnes nouvelles tombent! Ma pomme sera présente sur l’Européen IRC qui se déroulera au mois de Juillet à Marseille. Là encore, mes remerciements vont à Bernard Cordeau et plus généralement à l’association PROP-IRC.

calendrier-mediterranee-2017

De ce fait, si absence de vidéos, mémère arborera fièrement les couleurs de la Team Match Race d’Hélène Urutti (hashtag #teamurutti), pour quelques compétitions. Embraque, « Mado les gros bras ». Prochains matchs : du 24 au 26 Février à Antibes.

match-race

La première couverture vidéo, quant à elle, se déroulera le 18 et 19 Mars, pour le Grand Prix de Palavas.

grand-prix-de-palavas

Mais d’ailleurs .. J’allais oublier, deux vidéos sont sorties pour Palavas! L’une un Dimanche à 35 nds, donc « un peu la guerre à bord », sur le bateau mouilleur, avec notre bon Manu à la manette. Résultat : un peu à l’arrache.

La seconde qui annonce le GP, se fait sous des conditions superbes, beau temps, mer plate, et on sent la différence.

Voilà voilà .. Début d’année « en forme » (Salle de sport 2h par jour), de la vidéo, des rigolades, tout va bien. Licence FFV prise à Palavas. TOUT à Palavas. Et sans voiture. Un grand merci à mes co-voitureurs qui m’aident, tous les quinze jours, à rejoindre l’écurie.

Plus généralement, il va y avoir du nouveau sur le plan d’eau Marseillais. L’ancien Ker « Tonnerre de Breskens » porte désormais le nom de « Tonnerre de Glen ». GenApi vendu, mais vous le verrez quand même sur le plan d’eau pour la saison, sous un autre nom (je n’en dit pas plus pour le moment, c’est « taupe » secret.) Les TP 52 « Team Vision Future » et Alizée se tireront la bourre. Bref, comme dit notre gentil Mikael Mergui, « moins de caravanes ». Mauvaise langue, va!

Concernant notre gentille « Team Vision Future », en voici son calendrier :

–  Massilia Cup 
– SNIM
– Semaine de Porquerolles
– European IRC
– Copa Del Rey

tp5

C’est tout pour le moment. Je reste en stand-by sur le Canal 77. Radio ponton activé!

Bises et merci encore à vous tous,

Mado

 

Quand Palavas rime avec Rivas!

Dimanche 6 Novembre 2016 : un exemple parmi tant d’autres.

Vous ne les connaissez peut-être pas. Mais eux, vraiment, ils valent le détour.

C’est l’histoire d’une très belle famille avec un grand « F ». Il y a les frères, les cousins, le Tonton, les belles-soeurs .. Tout ce petit monde là a déjà gouté aux plaisirs de la mer.

C’est également une grande histoire d’amitié. « La Famille d’Abord », certes, mais d’agréables compagnons de flotte viennent s’y greffer.

La photo de groupe, c’est ici :

12138448_1675817212658364_1424131151791328895_oDans l’ordre de haut en bas : Mathieu Henry (embraque), Florian Rivas (GV – tactique), Jean-Denis Rivas (embraque2), Benjamin Bonnet (piano), Arnaud Constantinides (piano2), Rémi Rivas (numéro2), Gilles Rivas (numéro1), et ma pomme (média). Manque à l’appel : Paul Rivas (barreur / stratégie) et Antonin Garcia (plage avant).

Avant, ils avaient un magnifique 40.7. Habitués à la SNIM notamment, avec des résultats prometteurs. Le nom du bateau? « Sloughi ». Ce même bateau a été vendu il y a peu. Désormais, vous les retrouvez en First 40. Et sur le chemin IRC de Palavas, dans la baie, comment dire .. Ils « atomisent » tout le monde.

Revenons sur ce Dimanche 6 Novembre : soleil, petit clapot, vent de Nord / Nord-Ouest (310°) – régime de Tramontane en place. Ça commence à 15,18,20 nds .. Et ça se termine à certains moment à 30nds. D’excellents départs, les concurrents au contact finissent dans les choux (ou presque) à chaque fois. Il faut dire que sur le bateau, la baie de Palavas, on connait. Paul et Florian effectuent une tactique emblématique qui servira de « leçon » pour les autres bateaux.

Les manoeuvres s’enchainent à bonne allure, jamais en retard. Il faut dire que le First 40 est assez compliqué à manier, être 9 à bord n’est pas un luxe. Tout est « gros », « imposant », « lourd ». Ça commence vraiment à bien tourner sur le bateau. Paul (alias « Tonton ») n’élève presque plus la voix. Il faut dire que Florian mêne bien la danse dans son rôle de performer. Chacun sait ce qu’il doit faire, les automatismes se mettent en route, et on sent vraiment bien la bonne dynamique de groupe.

Ce 6 Novembre s’achève avec une victoire du jour (une de plus), de belles rigolades, de supers manoeuvres, donc sur une excellente note : allez, on mettra un beau 18/20!

Et pour clôturer le tout, naturellement … La vidéo du jour !

Un grand merci pour l’accueil sur le canot’, à chaque fois c’est un régal. Avis au monde de l’IRC : préparez-vous, parce que ces loulous, non, ce ne sera pas de la figuration!

Je termine par l’hymne local :

« ET LA PAILLA-DE! ET LA PAILLA-DE! ET LA PAILLADE, ALLEEEZ ALLEEEZ .. »

http://www.rivasyachting.com

Cru 2016 : LE RECAP’

Toujours de la vidéo en cette année 2016 …

Qui, pourtant,  rimait avec « Année de la b…. » (Quelle vulgarité! Oup’s!)

N’empêche que sur l’eau, ça n’a pas chômé.

Voilà, l’heure est au bilan.

  • Comme je l’ai dit précédemment, peu de vidéos. Bon, je vous avais prévenu en début d’année que ma « carrière » de vidéaste allait prendre un tournant assez radical. Il eut lieu. Dans tous les sens du terme.

Retour Marseillais pour commencer, avec la fin du Challenge d’Hiver, petit come-back sur Désirade (Grand Soleil 37) et la victoire au bout. Je n’y suis pour pas grand-chose, encore une fois, mais le résultat est là.

desirade1

C’est d’ailleurs pour la peine que j’ai pu ressortir le « Boney M », un luxe.

mado1

  • Par la suite, un événement de taille : la préparation (non pas « H »), mais le coeur à l’ouvrage dirons-nous pour s’occuper du Figaro de Laurent Pellecuer, alias « Papa », pour ses 400 milles de Saint Tropez, avec sa victoire comme récompense. Bravo papa, ta fille aura tenté de réparer tes ballastes, sans succès pour finir, mais avec une bonne dose de Cika dans les pattes. Et un convoyage en duo de la Grande Motte à Marseille version igloo.

mado2

  • Arrivée à Marseille, re-décollage pour Port Camargue pour la première épreuve du Championnat Méditerranée IRC – UNCL 2016, alias « Les Voiles de Camargue ». Là, pour le coup, PROP-IRC me commande une vidéo, petit clip que j’ai pu réaliser comme ceci :
  • A peine quelques jours plus tard, se déroulait la Massilia IRC CUP, que je n’ai pas couvert. Sachez qu’à Marseille, la relève est ULTRA assurée avec nos bons compères Guilain Grenier, Guillaume Grava et Gilles Martin-Raget. Aucun soucis à se faire pour l’avenir de la vidéo du littoral méditerranéen. Là ou pas là, ce sera quand même filmé, et très bien filmé.

Mais cette année, LA SNIM -> c’est avant la Massilia. Et du coup, y’a du boulot. Pour PROP-IRC notamment. Supers conditions, super équipe, une SNIM comme on les aime.

  • Pendant ce temps là, à Palavas les Flots, RDV pris avec notre authentique famille RIVAS (RIVAS YACHTING) avec le désir d’avoir un petit clip pour présenter le nouveau bateau et l’équipage de choc. Pour se faire, une petite journée de régate, où le bateau ATOMISE les autres, naturellement. Pour le clip, c’est ici :
  • Les jours se passent et ne se ressemblent pas. Direction Porquerolles, la première de l’année, pour les Hyères Séries 2016, parties aussi du Championnat IRC.
    L’organisation me demande un petit compte rendu journalier. Bon.

Mon préféré, c’est le JOUR 1 :

  • … et puis, le GRÂÂL. Le kiffe complet. Me voilà chargée de communication visuelle pour « Team Vision Future – TP52″ pour la Semaine de Porquerolles 2016. Un grand merci à Jean-Jacques Chaubard pour sa confiance. Côté page Facebook, ça a cartonné! Et côté photos, ça donne ça :

Et SURTOUT, la vidéo qui a fait tellement causé la galerie, le « Man overboard »..

Et de retour dans le Grand Nord … Victoire sur le GPICO 2016 / Dunkerque Plaisance!gpico

  • Again, la RORC Myth of Malham race et une angine carabinée = 2ème en IRC 4 sur Foggy Dew, le JPK 10.10 de Noël Racine. 44 heures de course. Bam.
  • La semaine suivante, sur la Normandie Cup toujours sur Foggy Dew, une deuxième place bien méritée.
  • Giraglia Rolex Cup faite sur Geranium Killer – l’A40 RC plus que véloce. Résultats? Me rappelle plus .. Sûrement dans les bons coups ..

Et … Direction Cowes et ses Nationals IRC ! Invitée sur « Audrey », le JPK 10.80 barré par Jean-Philippe Cau (président de l’UNCL).  5ème place, derrière « Yes! », le JPK 10.80 tuné carboné full refit. Une performance remarquable avec un équipage anglophone « remanié », comme dirait notre bon Philippe Bourgeois.

C’est reparti direct sur Cowes Dinard, avec une victoire (une de plus) de Foggy Dew!

cowes-dinard

Cowes, toujours Cowes : la Brewin Dolphin Commodore’s Cup 2016, c’est reparti! Une semaine d’équipes, épique, d’un port qui pique. Le débrief, le récap’, c’est ici :

 

Quoi de mieux que de finir l’épopée de Glaousherie avec la Cowes Week 2016, toujours sur Dunkerque Plaisance – Les Dunes de Flandre. Et qui l’eut cru … Une fantastique bagarre contre Ragging Bee barré par Alexis Loison. Ca fait toujours un petit pincement au coeur que de savoir le bateau vendu à l’heure d’aujourd’hui. Mais quels bons moments passés ..

cowes-week-2cowes-week-3

Au retour de cette épopée de plus d’une semaine, on retrouve les mers du Sud -> Palerme Monaco, sur Jivaro, J133. Une course longue, molle, mais une super ambiance. Un bon moment de chaleur.. Et de grands sourires à l’arrivée!

palerme

Et après tout ça .. Changement de décor complet.

Retour en Bretagne pour le Championnat de France de Longe côte, vous savez, les cinglés qui marchent dans l’eau avec ou sans pagaies, en solo, en triple ou en quinte .. Bah le championnat de France, c’était quelque chose! Plus de 400 compétiteurs de tous coins de France à Erquy (22). Et ça valait le détour ..

Côté navigation, on était un peu en stand-by. Mais le retour aux aventures véliques est arrivé! Tour de Corse à la Voile sur « Solenn », le JPK 10.80 de Ludovic Gérard. Une 7ème place, peu de photos, mais du direct-live sur Facebook, alors tout le monde est content.

Une nouvelle vidéo sera présente prochainement pour la voilerie Elvstrom et une innovation dans le domaine. Je n’en dis pas plus pour le moment.

Voilà, tout est dit, ou presque. Ah, si, j’ai rendez-vous le 14 Novembre au Pôle Emploi.

De retour à Montpellier, je reste aux aguets pour renaviguer pendant l’hiver sur place ou à Marseille, avec mes cirés, mes adidas roses, et feu mon bonnet qui n’a pas survécu à un départ au lof sur Geranium Killer de nuit dans 30nds de vent.

Mais toujours avec grand plaisir.

Oh mais si, bien sûr, j’ai oublié le Trophée Sémac, le dernier de la saison! Quelques magnifiques photos d’Antoine Beysens, pour le plaisir des yeux :

14705761_10210231090189639_8110695558355476296_n14720349_10210231096709802_2368799903186489788_n

Allez, maintenant, Joyeux Noël en avance, bonne année, respect et robustesse, et on se dit à très vite ?

Ciao!

MadO

« This is the end » – Skyfall, Adele

Fin de saison, fin d’hiver, fin de cru 2015, direction 2016!

Et voilà, 2015, c’est « presque » fini! Une année riche en sel, encore une fois. Mais … peut-être un bilan moins positif que 2014.

Alors bon, hein, le mur des lamentations, c’est pas d’chez nous!

Encore une fois, traversée de la France via ma chère et tendre SNCF et même en outremer! Tous bassins utilisés, toutes façades, même la Belgique une fouuuuué!

Maintenant, il faut aller de l’avant. Déjà, comme annoncé sur ma page FB (sayseaprod), on va se tenir tranquille pendant l’hiver et retourner dans le monde du vrai travail à terre. De mon côté, j’ai opté pour une carrière en tant qu’Auxiliaire de Vie Sociale, et en CDI, la cerise sur le gâteau!

Pour l’instant, on conserve ce statut. Après, on verra.

L’idée, naturellement, est de mettre du pognon de côté pour pouvoir revenir de plus belle en 2016 et vous en mettre plein la vue. Avec les moyens du bord, évidemment.

Pour clôturer tout ça : je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année, du bon vin, du fromage, la fiesta, et tout le tralala.

Respect et robustesse,

Mado

 

 

« Et maintenant, que vais-je faire » © Gilbert Bécaud, 1987

Bonsoir à toi, ô public me suivant envers et contre tout.

Les nouvelles du front sont ce qu’elles sont : depuis le 2 Novembre maintenant, l’UNCL, c’est terminé .. Plus de vidéos d’IRC donc, vous l’avez compris.

Cela faisait un an jour pour jour ou presque que j’avais la chance, l’immense chance dirons-nous, de travailler en collaboration avec la Haute Autorité. Au total, depuis 2012 donc, l’aventure avait commencé via la création pure de mon activité « Say’Sea Sailing Prod ». Pour ceux qui ne l’avait pas encore compris, « Say’Sea » = « Sassy », hein? compris? bon..

C’est la boule au ventre que ces quelques lignes sont écrites, car on en a vu des images, on en a eu des rigolades, on en a eu des coups de vent, de la pétole, du soleil, de la pluie .. On a tout eu. A chaque fois, ça s’est plutôt bien passé.

Marseille, Porquerolles, Hyères, La Trinité sur Mer, Dunkerque, Le Havre, La Rochelle, Cowes, Cherbourg, Lorient .. De beaux trajets aussi! Avec un nombre de milles au compteur notable. Merci, encore, à la SNCF, partenaire principal.

Suivre le calendrier IRC a été d’une finesse totale, car le fait même de rencontrer tous les régatiers était un bonheur immense. Le nombre de bande de copains est désormais incalculable .. Je pense notamment à Tahina Socafluid- First 35 de Pierre-Alain Tocci, à Dunkerque Plaisance – Gill Race Team – A35 de Philippe Bourgeois, à Foggy Dew – JPK 10.10  de Noël Racine, à Team Vision Future – GP 42′ de Jean-Jacques Chaubard, à Rhapsodie V – J120 évidemment de Jean-Jacques Godet, à Tchin-Tchin – A35 de notre bon Jean-Claude Bertrand, à Alizée- XP 44 de Laurent Camprubi.. et le meilleur pour la fin, à SFS, le VOR 70 de Lionel Péan, qui m’a « supporté » durant un week-end de régates et un convoyage ultra rapide!

Avant d’entamer les paperasses administratives pour toucher le « chom-du » comme disent les d’jeunes, suffisait de demander: du boulot déjà retrouvé, au moins pour 2 mois. Un CDD, oui Madame. Dans le nautisme, oui Madame. Dans la vidéo, et re-oui Madame. Et ça commence dès le 13 Novembre avec un joli petit billet d’avion pour les Antilles! Retour le 30, puis direction le Salon du Nautim’se.

Mais avec qui donc?! Ah ah, surprise du chef, vous ne verrez ça qu’après les productions sorties!

En bref: A bientôt l’IRC, vous m’avez régalé pendant presque 4 ans. Vous m’avez fait vivre! Bon sang!

En re-bref: nouveau tournant, mais qui sait, peut-être l’an prochain me reverrez-vous dans les starting blocks?

A suivre!

A très vite, public. Merci à toi, de m’avoir écouté, lu, charrié, détesté, aimé, critiqué, mais toujours respecté!

M comme Mado.

« Sur la route de Memphis … » © Eddy Mitchell, 1976

Bonjour à toi, ô public.

Nous en étions restés au GP de La Rochelle. Et quel GP… Peu de bateaux, certes..

Voyons ici la vidéo:

Changement de décor, changement de climat, changement d’heure, ma pomme s’en va affronter les eaux du solent pour la course « Cowes-Dinard », en J109. (Bateau de malheur, rating de voleur, on le sait!!)

Tout de suite, encore, la vidéo:

A peine le temps de revenir en train via Rennes, direction Auray pour le National Open Mach, du championnat UNCL Sportboats. Un week-end grandiose à la Trinité sur Mer, un week-end d’anthologie, week-end mené par notre bon Manu Guédon France 3.0. La preuve en images :

Et nous voilà parti pour le Tour du Finistère .. Roscoff, Aber Wrach, Douarnenez, Concarneau, Port La Foret… Tout ce ci en J120 « Rahspodie V », mené par l’exquis Jean-Jacques Godet, pour ne pas le citer. Quelques photos à l’appui :

11950377_1662906807282738_6756124002091014667_o 11947983_1662905563949529_1648542383278091493_o 11895255_1662903673949718_7367387196160969584_o 11957979_1662903867283032_5375371974565287592_o 11026788_1662904627282956_2565298924489664760_o 11879195_1662907630615989_2540779226594215326_o

Après cette brillante semaine réalisée sous le nom de « vacances en Bretagne » (avec la météo qui va avec, n’est-ce pas), direction Port La Foret pour un chargement / déchargement en vue de traverser la manche pour atterrir à Cowes, Ile de Wight, afin de pouvoir courir quelques jours de la Cowes Week et surtout partir sur la Fastnet Race, LA course mythique de référence.

Equipage en sous effectif, mais aucune erreur ou presque. Un petit talonnage, rien que ça.. Rien de bien méchant.

Je quitte mes colaborateurs et compagnons de bateau à voile pour m’orienter vers un 34 pieds bouse de cheval, à l’ambiance très anglaise, donc difficile à traduire pour ma pomme.

6 JOURS. 6 PU*** DE JOURS. De la molle, 30 nds, bref, tout y est passé. Nous enroulons le caillou après 3 jours de mer (et des nuits calamiteuses). Il est là, le voilà.

11896280_1663052663934819_2850066375515778471_o`

Retour à la maison en Ferry de Plymouth à Roscoff, le paternel vient me chercher et me trouve dans un état léthargique. 3 jours de sommeil plus tard multiplié à de la bonne viande rouge et un bon coup de pinuche, break obligatoire à la Rochelle pour quelques jours avant de remonter pour l’Open Mach Trophy, course du Championnat UNCL Sportboat, encore une fois.

Très petit temps, toujours la même troupe, une ambiance exceptionnelle toujours par notre Manu Guédon spirit. Petit aperçu de la 1ère journée en vidéo :

Et voili voilou, les épopées de l’été s’achèvent … Oui et non, week-end entre Cowes et Cherbourg pendant que Monsieur se barre à Porto Cervo sur Wallino (grrrrr!) mais surtout le temps de faire un film sympa, de ranger les histoires Marseille Montpellier, d’aller voir les copains (ENFIN!!!) et de tout mettre en ordre avant le grand changement : je vous en dirai plus ultérieurement!

A ciao, merci public.

MaDo

PS: restez à l’affut du film du Fastnet, qui va sortir dans très très peu de temps sur http://www.uncl.com!

Aperçu, retard à terre .. Renvoyons le « P »!

Bon! Alors! Kessessé!

Avant toutes choses, public, toutes mes excuses pour ne pas avoir eu le temps de te donner les nouvelles « officielles », autre que par Face de bouc et Twitter .. Ma pomme n’a pas eu le temps de sortir le mac et de taper les lignes suivantes. C’est la régaaaaatte! Ou du moins, pas le temps, mais il fallait attendre un peu de contenu pour sortir le dernier billet! Bah ouais hein!

  • Alors! Voiles de Camargue, on en a déjà parlé, ça, c’est fait.

Après cette course interplanétaire, direction Marseille pour la Massilia Cup, que vous pouvez trouver en images ici même.

Belle course, ambiance sympathique, les copains d’abord, 2ème IRC 2 sur Alizée. Y’a bon.

  • Bref, passons à autre chose mais restons dans le quartier sudiste : La SNIM.

Ah, la SNIM, là, oui! Faits divers, ambiance survoltée, à terre comme en mer.. 4 jours de merveille! Le film à voir ici même :

Par la suite, quelques courses, telles l’Armen Race, le GP du Crouesty (films disponibles sur le site de l’UNCL (www.uncl.com)), mais une baisse de qualité se fait sentir au niveau des images. Pourquoi? Aucune idée. A la même époque en 2014, les films fusaient et les idées s’enchainaient à une vitesse grand V. Là, on n’est plus vers de la vitesse U, mais pas V.

Peut-être qu’en descendant de Bretagne vers Grimaud, ça ira mieux? Wait and see!

  • Revoilà une petite production qui relève un peu le niveau quand même : les 100 milles de Grimaud! On y est presque, on y est presque … Y’a du boulot, mais le coeur y est!
  • Retraversons la France une fois de plus et 14 heures de train plus tard, arrivons au Havre, Normandy Sailing Week oblige. La surprise ici: un offshore de 100 milles, et oui. Embarquée sur le joli Foggy Dew de Noel Racine, ça, c’est superbe, mais la météo, elle, n’a pas été aussi joyeuse. Un départ à 20h en plein milieu d’un front orageux, trempés jusqu’aux os, une nuit bien fraiche .. et terminer 2nd à 14 secondes du premier (Pintia) sur 15 heures de course! La vidéo, là encore, se trouve sur le site de l’UNCL.
  • Et encore une traversée de la France (bon dieu, ça commence à faire long tout ça) cette fois-ci pour la Giraglia Rolex Cup à bord d’Antilope Sailing, Grand Soleil 43. Là, offshore de 265 milles entre Saint Tropez, passage de la Giraglia (cap corse), et arrivée à Gênes. Très petit temps, malheureusement. Nombre d’heures en mer? Aucune idée. Presque 3 nuits, ça c’est certain. Une sorte d’entraînement pour le Fastnet dirons-nous.. Le film se trouve ici!
  • Retour de Gênes en convoyage retour sur le succulent Tchin-Tchin (A 35 de Jean-Claude Bertrand), direction Cannes, puis train jusqu’à Marseille pour LA MACHINE A LAVER DU SIECLE. Rebelote, Marseille Montpellier, puis Montpellier Saint Nazaire pour retrouver le joli Hakuna Matata (Sun Fast 3200), en vu du convoyage vers le GP de la Rochelle, le week-end de mon anniversaire, et oui! Madame a 28 ans!
  • Et quelle régate … 8 bateaux, certes, mais une ambiance digne d’un Cognac Godet. Des rencontres diverses avec une bande de copains totalement allumés, d’un organisateur féérique, bref, tout un week-end de grande qualité. Le film du GP de La Rochelle sortira début de semaine prochaine sur l’UNCL.(Avis aux abonnés, elle est déjà présente sur Vimeo! Mais chut, attendons le billet de l’UNCL qui va avec..) DSC08452
  • Après un week-end off sur La Rochelle (c’est à dire la semaine suivante), c’est reparti pour Saint Malo et le convoyage de Botez IV, pour la fameuse Cowes-Dinard Saint Malo Race. Départ prévu demain 10h françaises. Suivez-nous donc sur Marine Traffic grâce à l’AIS!
  • Et dès l’arrivée, c’est à dire si tout va bien Dimanche, TGV vers Auray pour le National Mach 6.50, avec toute la clique des affutés des engins de plage, jusqu’au 14 Juillet.
  • Et après.. Va falloir se poser un ti peu quand même … Mais repartir le week-end du 24 Juillet pour le stage des jeunes figaristes à la Grande Motte, organisé par le CEM.

Retard comblé! Mission accomplie! Ces quelques lignes sont écrites dans la cabine avant d’un J109 au rating de voleur, certes, mais tout à fait confortable.

Nous reprendrons contact avec la vidéo du GP de La Rochelle en « cowesant » un peu de la course du RORC, et pi tout le tralala!

A très vite cher et tendre public,

et .. Bisous à Brice!

MaDo

Bons baisers du Languedoc! Et toc!

Bonjour à toi, public! Ici radio-pontons, comme d’hab..

Avant de commencer, déjà, une bonne année à tous, hein (bah oui, on ne s’est pas parlé depuis un bail, c’était en Décembre dernier pour le Salon du Nautim’se..) Et du coup, on remet les pendules à l’heure, zy va, on est parti. Feu!

On commence par les Figaros du CEM de La Grande Motte, où s’entraînent les bons Xavier Macaire, Gwen Gbick, Mike Cohen, Laurent Camprubi, Tolga Pamir, et j’en passe. Une après-midi sur le zodiac de l’agréable Guillaume Rottee, et PAF! Shooting!

Pas de vidéos avant la pleine saison, le matériel, ça coûte cher, vaut mieux le laisser tranquille. Forcément, je passe à la photo, quand même, et ça peut donner des p’tits trucs comme ça.

 

10887324_974274499267906_446913076158620733_o

10911225_974274245934598_4072432924396165498_o

10914944_974275789267777_9086959968982225157_o

10931655_974275085934514_8876540638112382928_o

Disons qu’après une petite après-midi comme ça, ça laisse un p’tit souvenir agréable et les copains sont contents du résultat. D’ailleurs, moi aussi!

Changement de décor : direction la Clinique, film médical, canal carpien.

Qui l’eut-cru, encore une fois, que bibi allait un jour se retrouver dans un bloc opératoire pour filmer une charcuterie .. Bah si. Tout est possip’. La preuve ..

Alors n’ayez craintes, côté « dégueu », ça passe tout seul. Inutile de prendre du Vogalène. Tant qu’on reste bien à plus de 30 cm, ça passe.

Pour en arriver à ce stade là, tout s’est déroulé par du blabla. Un copain qui aimait bien mes vidéos a donné l’info à son copain chirurgien pour son désir de publier un film pour les facs de médecine et chirurgiens en herbe. Comme quoi, le bateau à voile, de temps en temps, ça sert!

3 heures de tournage, 17 heures de montage. Record à battre. La version des 8 minutes est sortie, mais pour toi, public, je ne mettrai pas le lien sur cette page, pour éviter toutes sortes de malaise.

Petites photos, quand même, pour immortaliser la chose. C’est pas fréquent, ça vaut le détour!

10626251_978648752163814_8617748153223098501_o

10633984_974947329200623_4709257269891836435_o

 

Revenons au CEM La Grande Motte: après les Figaros, place aux Mini-mini-mini!

Conditions de vent parfaites ou presque, petit coup de tram « au poil », c’est parti pour quelques images d’entraînements des 6.50. A l’appel, on trouve notre branleur préféré Julien Hereu, le très cordial Edwin Thibond, mais également les guest-stars Ronan Dréano et Sylvain Leboeuf. 

La houle présente à ce moment là a pu donner un léger coup de pied aux fesses des p’tits canots, avec un nombre de départs au tas incalculable, sans gravité naturellement. L’épisode était aussi sympa à regarder qu’un épisode de l’Agence Tous Risques.

Pour preuve, quelques photos prises sur le vif, comme ça, et PAF pastèque. A noter : la Mini Golfe se déroulait le week-end dernier à La Grande Motte, et le résultat montre bien le potentiel du CEM, qu’il ne faut SURTOUT PAS OUBLIER : Ronan Dréano fait 2, à 1 minute du prem’s, Edwin Thibond 3 … bon, pour Julien, se faire casser sa barre au start comité par un Espagnol lui coutera cher. Paix à sa barre.

1421074_976669079028448_7211195889205955690_o

10687971_976669172361772_5160192795227476216_o

10866249_976668435695179_8805010918970404534_o

10896414_976668399028516_2990931803305650774_o

11025172_660575174054644_9075618030541425296_n

En guise de vidéo « à la c** », ici même, mesdames messieurs, voici le petit best of de cet entraînement riche en sel :

Repassons encore une fois au Figaro, mais pour les D’jeun’s.

Le CEM a organisé des détections jeunes ayant pour but d’envoyer des loustics en mer en vue de courses en double (ou en solo si le niveau est là), aux couleurs (peut-être) du prochain skipper Hérault, quand notre Xav laissera sa place .. Mais surtout, le but majeur était de détecter des cadors de la course au large, chose pas forcément courante de nos jours. Et oui, la voile légère, c’est un fait, mais quand il faut se mettre 300 miles dans le coco tout seul avec son pilote de jour comme de nuit, la donne est changée.

Ma pomme devait donc en deux week-ends créer une banque images photos, mais également réaliser un chti clip pour partager cette détection. Côté vidéo, c’est par là :

Quelques photos avec quelques noms comme Marc Mallaret, Achille Nebout, Pierre Quiroga, Maxime Garbay, Thibault et Marie Soler, Aymeric Decroocq, Yvann Thélier … Des Djeun’s quoi.

1534906_992772397418116_6171489031263711227_o

10443172_992772107418145_5470245176468461633_o

10636519_992773864084636_6843894238563440206_o

10848582_992772197418136_5422380473516082750_o

10866097_992774224084600_8963811531364716365_o

10988569_992771354084887_2138957063317353079_o

10991542_992770947418261_8275928892035070764_o

10994222_992773964084626_5523992368942580783_o

10955578_992774227417933_7125904272120646801_o

11001586_992771240751565_6419731443970229106_o

Et tout cela s’achève sur de l’IRC, évidemment : Les Voiles de Camargue.

« Port-Camargue, ça vous nargue » : tel est le crédo que nos compères de Tahina Socafluid ont pu adopter à leur fin de dernière manche, Dimanche dernier. Alors déjà, pour commencer, les prévisions annoncées étaient .. comment dire .. molles? Oui, c’est ça, bien molles. Le plateau était quand même assez élevé, première course du Championnat Inshore Méditerranée, ça marque des points. En IRC 1, comme à son habitude, le GP 42 GenApi était présent, le local de l’étape. Nouveau venu, l’IMS « Coyote – VINCI », avec à son bord l’élégant François Pailloux. Beaucoup de concurrents venaient de Palavas, de la Grande-Motte, mais n’étaient pas connu des services de repérage IRC. (mon repérage, clairement).

Ici, on ne va pas déblatérer plus que ça, je reprends donc l’article déjà écrit auparavant, présent également sur les réseaux sociaux (pour le moment, pas de publication sur le site internet de l’UNCL, ça ne tardera pas).

 » >> Trophée IRC Port-Camargue – le débrief.
23 bateaux étaient présents pour ce rassemblement IRC comptant pour le Championnat Méditerranée Equipages IRC – UNCL 2015. 15 bateaux en IRC 1/2/3, et 8 bateaux en IRC 4. Une seule risée d’une trentaine de minutes à 14/15 nds de vent en 2 jours, le reste à moins de 8nds, voire même moins de 4 à certains moments. Temps de demoiselle, sortez les crèmes à bronzer. L’élégant GP 42 GenApi a pu passer la seconde, talonné par Team Coyote – VINCI, ensemble de A à Z même dans le bureau des réclamations au jury. Côté IRC 4, domination impériale d’Almogaver, une bataille acharnée entre Tahina Sailing Team et Dare-Dare, Dufour 36, qui sera présent toute la saison pour bien titiller les autres IRC 3. Un comité de course acharné qui a réussi à sortir 4 manches dont deux vraiment capilotractées. Et comme d’habitude, Glen Ellen 5 termine grand vainqueur de cette course, en réalisation une prestation magistrale avec un nombre de victoires défiant toute concurrence. Durant tout le week-end, bascules de vent (80° voire plus), une mer en état de lac suivie par « la risée Camarguaise », des réductions de parcours pour les IRC 4, des temps limites ordonnés au détriment des autres classes .. C’est le jeu! L’accueil à terre fut royal, une ambiance chaleureuse et au final un bon nombre de bateaux locaux rejoignant les autres IRC travaillant dur pour le championnat. Et ça, c’est louable. A suivre sur l’article dédié à la course sur www.uncl.com, naturellement! »

Et puis hop, allez, quelques photos en prime :

Tip

Vinci

Tahina1

GenApi2

GenApi4

 La déception du moment : les 900 miles de Saint-Trop’ VS la Massilia Cup.

Alors que mes chances d’embarquer en média sur le VOR 70 « SFS 2 » s’apparentaient comme évidentes, grâce à l’accueil chaleureux du grand Lionel Péan et à son accord, c’est finalement la Massilia Cup qui l’emporte, avec actuellement 60 bateaux inscrits et 40 IRC. La bagarre va donc commencer sérieux, avec à l’appel la série des warriors en IRC 2 (Alizée, Glen Ellen V, Geranium Killer, Team Vito et son nouvel A40 RC (ex « Goa), Magic Twelve et j’en passe), la série des match raceurs entre les deux GP 42 (Team Vision Future et GenApi), et pour finir la guerre en IRC 3 (Tchin Tchin, Jin Tonic, Tahina, Désirade, LOL, Week-end Millionnaire, Miss Juju et compagnie). De quoi en avoir l’eau à la bouche.

C’est finalement sur le XP 44 Alizée mené par notre bon Laurent Camprubi et le saint Richard Sautieux que j’exercerai mon travail. Y’a quand même pire comme situation. En plus, ils font de la très bonne bouffe, tout le monde est sympa, on rigole bien, et à la fin on gagne.

Avant cette Massilia, film/entraînement sur le Grand Soleil 37 Désirade ce samedi, et entraînement en XP 44 le Dimanche, après 2 jours de tournage sur le Figaro de Gwen Gbick « Made in Midi ». Mais quand même la boule au ventre d’oublier l’idée de Mediaman sur le VOR … Nostalgie, quand tu nous tiens …

Et bien sûr, le RUN, Marseille/Porquerolles en 3h40, un extrait :

Voilà. Fin de séjour Montpelliérain, fin des haricots, place à Marseille.

PS : j’ouvre ici même le challenge officiel et public de l’histoire de tous les temps concernant Monsieur Vincent L., les dés sont jetés, je me lance dans l’aventure les yeux fermés. Un billet de train à la clé, voire même d’avion si les finances le permettent. Mais je dis oui, ferme et définitif. Maintenant, seule la victoire est jolie, alors, j’attends les résultats. Avec impatience, naturellement!

Porte toi bien, public.

M.